19159 Fans      1948 Abonnés    3602 Membres
 |  | 

Après Carcassonne et Trèbes, les Français veulent intégrer la gendarmerie

img-responsive

Depuis vendredi et les dramatiques attaques terroristes près de Carcassonne et à Trèbes, dans l’Aude, les centres de recrutement de la gendarmerie nationale reçoivent de nombreux appels. C’est le cas à Paris, notamment. Des Français, surtout âgés de 25 à 35 ans, proposent leurs services afin d’intégrer la réserve opérationnelle.

Comme après chaque attentat ou attaque terroriste – le Bataclan à Paris, Nice, Carcassonne et Trèbes – et après la mort du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame lors de la prise d’otages du Super U, des Français proposent leurs services aux forces de l’ordre.

Depuis vendredi, au centre de recrutement de la gendarmerie de Paris, les appels quotidiens sont passés d’un ou deux à quinze maintenant. « La capitale ne fait pas exception. Cela doit être pareil dans les autres régions », note le chef Ludwig Flament, chargé de recrutement.

Objectif des appelants ? Intégrer la réserve opérationnelle et agir en tant que citoyens. La plupart sont âgés de 25 à 35 ans. « Ils sont encore étudiants, exercent une profession ou sont à la recherche d’un emploi. Beaucoup, par le passé, avaient pensé intégrer la gendarmerie. »

Un, deux ou trois jours par mois

Cette réserve opérationnelle permet de renforcer ponctuellement les équipes sur le terrain, pour de la surveillance, du service d’ordre, de la protection… Elle est ouverte aux 17-40 ans, ayant fait leur service national ou leur Journée d’appel de préparation à la défense. Tous bénéficient d’une formation d’une quinzaine de jours avant de prêter serment.

« Ils interviennent en fonction de leur temps libre dans les unités territoriales proches de leur domicile, c’est-à-dire un, deux ou trois jours par mois. Ils sont, évidemment, indemnisés pour le temps passé à la gendarmerie », poursuit le chef Ludwig Flament.

 Le chargé de recrutement rappelle que pour être réserviste, il faut être aussi de nationalité française et avoir été admis à des tests médicaux. Pour toute information, il existe une page Internet dédiée au recrutement.

Le ROC

NOUVEAU
Découvrez Le ROC, le Journal du Réserviste Opérationnel et Citoyen :

Numéro 1 (Septembre 2018)
Numéro 2 (Octobre 2018)

Petites annonces