17364 Fans      1310 Abonnés    2933 Membres
 |  | 

Coulommiers. A la rencontre des gendarmes réservistes

Ils ont entre 17 et 40 ans et ont choisi de servir dans la gendarmerie de quelques jours à quelques semaines par an. Plusieurs d’entre eux ont suivi une journée de formation à Coulommiers.

Samedi 30 septembre, dans les locaux de la gendarmerie de Coulommiers, le capitaine Jean-Luc De Macedo et le capitaine Thomas Fressin encadrent un temps de formation continue. L’après-midi, les réservistes renforceront les effectifs d’active lors d’une opération anti-délinquance dans la ville voisine de La ferté-sous-Jouarre.

A la veille de cette opération d’ampleur, deux ateliers étaient organisés : l’un consacré à l’arrestation avec menottage, l’autre consistant en un entraînement aux contrôles routiers. La prise de contact avec les civils et la conduite à tenir lors de l’arrestation sont abordés.

« Chaque moyen d’intervention fait l’objet d’une formation continue des réservistes. Il faut les préparer à réagir rapidement à une situation de crise. Ils doivent savoir adapter le degré de réponse à la situation, en particulier dans le cadre de la légitime défense. Le feu reste la réponse ultime. »

Comment devient-on gendarme réserviste et pourquoi ?

Certains candidats souhaitent vérifier leurs motivations mais la plupart souhaitent servir, participer à un service public. Avec quatre ans d’ancienneté, être réserviste permet de passer le concours interne.

Les épreuves de sélection comprennent un test psychotechnique et la vérification du niveau de connaissances générales et de compréhension de textes mais aucun diplôme n’est exigé. Les recruteurs évaluent la stabilité psychologique lors d’un entretien. Les candidats sont le plus souvent des étudiants ou de jeunes professionnels. Tous passent une visite médicale d’aptitude.

La formation initiale dure quatre semaines. Elle initie les volontaires aux règles juridiques et militaires. Ils apprennent à se déplacer, se poster, faire usage de leurs armes.

Les gendarmes réservistes sont ensuite intégrés dans une compagnie de réserve territoriale et appelés en renfort des brigades d’active au minimum dix jours par an. Les missions sont annoncées sur l’extranet et ils se portent candidats en fonction de leurs disponibilités.

Chacun reçoit une rémunération journalière quand il est en fonction.

Quelles sont les missions ?

Elles varient selon les besoins en renforts et les compétences des réservistes : pratique des langues, connaissances en droit ou en informatique. Ce sont souvent des missions de prévention : patrouilles, contrôles routiers, surveillance, lutte contre les cambriolages. Les réservistes peuvent renforcer les équipes pour assurer la sécurité, notamment à Paris, par exemple aux abords des gares.

« Sans les réservistes, les brigades auraient beaucoup de mal à fonctionner et accomplir toutes leurs missions », concluent les formateurs.

Si vous souhaitez déposer votre candidature, le plus simple est de vous présenter à la gendarmerie la plus proche de votre domicile.

Source : https://actu.fr/ile-de-france/coulommiers_77131/coulommiers-la-rencontre-gendarmes-reservistes_13097911.html