17364 Fans      1310 Abonnés    2933 Membres
 |  | 

Futurs réservistes sur le pied de guerre

Top départ de la “journée nationale de la réserve opérationnelle” ce vendredi 13 octobre. Jusqu’au 11 novembre, la réserve de la gendarmerie recrute. Les candidats doivent être de nationalité française, âgés de 17 à 40 ans et en bonne santé. En Limousin, ils sont 700.

Ils sont issus de la société civile ou d’anciens militaires et sont réservistes opérationnels de la gendarmerie. Un statut précaire pour ces gendarmes à temps partiel ou intérimaires des forces de l’ordre.

Donner de son temps

Les réservistes consacrent une partie de leur temps à des missions de sécurité publique contre une indemnité journalière. Suite à l’attentat de Nice, en août 2016, à Tulle, le président François Hollande avait fait appel aux volontaires prêts à rejoindre une garde nationale. Depuis la limite d’âge pour s’engager dans la réserve est passée de 30 à 40 ans.

Quatre semaines de formation

Lorsqu’ils s’engagent, les réservistes ont 4 semaines de formation pour apprendre les rudiments de leur 2e métier et assurer les différentes missions de sécurité publique, du simple contrôle routier au risque d’attentat terroriste. En 2017, ils sont 700 à officier en Limousin, l’Etat a fixé un objectif national de 40 000 pour fin 2018.

Potrait

Nous avons suivi le travail de Mickaël Rouillard, réserviste opérationnel de la gendarmerie.


Journée nationale des réservistes

Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/futurs-reservistes-pied-guerre-1346575.html