19159 Fans      1948 Abonnés    3602 Membres
 |  | 

Major Éric Culot : «À la réserve, c’est vous qui choisissez vos horaires !».

img-responsive

Commandant en second de la brigade territoriale (BT) de Beauzelle

Pourquoi sont-ils si indispensables ?

L’été, avec l’affluence des vacanciers, on renforce les cotes en termes d’effectifs mais à l’intérieur des terres, les maisons sont vides et donc, plus propices aux cambriolages. Grâce à la réserve et alors qu’un tiers des professionnels sont en permission, on bénéficie de personnels supplémentaires pour les missions de surveillance générale. C’est pour cela qu’on les affecte notamment à l’opération tranquillité vacances (OPV).

Comment sont-ils intégrés aux effectifs ?

La plupart du temps, il y a deux cas de figure : les jeunes sans expérience ou les militaires à la retraite. Pour les novices qui souhaitent s’engager, cela leur ouvre la possibilité de passer le concours de sous-officier en interne. On parvient à un mélange entre des anciens actifs qui connaissent très bien les impératifs de notre métier et qui, d’une certaine façon, forment, encadrent des jeunes dont la plupart sont étudiants. D’ailleurs, pour avoir été recruteur par le passé, j’avais pris pour habitude de leur dire : «Plutôt que de travailler dans une grande chaîne de restauration rapide, avec des horaires de travail fixes, venez à la réserve ! C’est vous qui choisissez quand vous travaillez !»

Et ce n’est pas le même engagement en termes de valeurs…

(Il sourit) Non…

Quelles sont les qualités indispensables ?

La disponibilité, c’est un point crucial. Et une grande faculté d’adaptation… Je suis à plus de trente ans de gendarmerie et je peux vous assurer que je n’ai jamais eu deux journées de travail identiques.

Les attentats ont changé la donne pour la réserve aussi ?

Disons que la demande de recrutement a été beaucoup plus importante. La réserve nous a apporté beaucoup car on a pu positionner beaucoup de monde sur le terrain très vite. Comme j’aime à le dire : il faut bleuir le paysage ! C’est en étant dehors que l’on empêchera les cambriolages ou le terrorisme.

Est-ce que les gens sont plus reconnaissants ?

Je pense, oui. Quand on voit des gendarmes et des militaires se faire applaudir à leur passage sur les Champs Elysées le 14-Juillet, on se dit qu’il y a une certaine reconnaissance de la population vis-à-vis des forces de sécurité. Et surtout ici, avec des événements comme Trèbes qui ont marqué la gendarmerie, les gens ont pris conscience que l’on faisait un métier dangereux et que l’on était là pour eux, c’est certain. Mais on connaît les risques du métier et on est formés pour cela : professionnels comme réservistes.

Source : https://www.ladepeche.fr/article/2018/08/09/2848970-major-eric-culot-reserve-est-choisissez-horaires.html

Le ROC

NOUVEAU
Découvrez Le ROC, le Journal du Réserviste Opérationnel et Citoyen :

Numéro 1 (Septembre 2018)
Numéro 2 (Octobre 2018)

Petites annonces

  • Housse GPB noire Comoditex (H) taille 3M, EXCELLENT ETAT. La housse du gilet pare-balles individualisée permet le port apparent du gilet pare-balles par les gendarmes,[Lire la suite]
  • Ceinturon Cordura 3 points, réglable, avec son kit de sécurité Toile polyester 500 Deniers Boucle sécurité 3 points Taille réglable avec velcro Passants plastiques Dimensions : 135 x 5 cm Pour Militaire,[Lire la suite]