18823 Fans      1803 Abonnés    3453 Membres
 |  | 

Mesnières-en-Bray : 70 gendarmes réservistes en formation au château

img-responsive
Sécurité. Le château de Mesnières-en-Bray a accueilli durant douze jours une nouvelle promotion de réservistes de la gendarmerie.

Soixante-quatorze volontaires, 48 hommes et 26 femmes, âgés de 17 à 47 ans… Durant douze jours, le château de Mesnières-en-Bray a accueilli des stagiaires d’une nouvelle promotion de réservistes opérationnels de la région de gendarmerie de Normandie. Ils ont suivi la préparation militaire gendarmerie (PMG), organisée au sein de la région de gendarmerie de Normandie, à Rouen, au profit des deux groupements de gendarmerie départementale de la Seine-Maritime et de l’Eure.

Parmi les stagiaires, dont la moyenne d’âge est de 25 ans, figuraient de nombreux étudiants et deux anciens militaires ayant servi au sein des trois armées. Cette formation initiale s’est achevée, vendredi 9 mars, par une prise d’armes et une remise d’insignes dans la cour du château, en présence notamment du général Bruno Bresson, commandant de la région de gendarmerie de Normandie et du colonel Collard, commandant du groupement de gendarmerie départementale de l’Eure.

Un autre stage en juillet

« Vous avez reçu, au cours de cette formation, les bases essentielles vous permettant de remplir le service public de sécurité que vous souhaitez accomplir au profit de la population, aux côtés de vos camarades gendarmes d’active », a déclaré aux stagiaires le général Bresson.

« La formation a pour objet, au-delà de sa contribution au développement du lien armée-nation, de faire acquérir à chaque stagiaire les aptitudes lui permettant d’exercer ses fonctions de réserviste de la gendarmerie dans la sphère opérationnelle et notamment les actes relevant de la qualité d’Agent de police judiciaire adjoint que lui confère le code de procédure pénale. »

Le général Bresson poursuit : « Cette qualité permet de constater et de relever toutes les infractions qualifiées contraventions de la 1re à la quatrième classe. Au-delà, les constatations se traduisent par la rédaction d’un rapport d’infractions à destination d’un officier de police judiciaire. »

Ce premier stage sera suivi d’une formation complémentaire de sept jours qui devrait se dérouler également au château de Mesnières-en-Bray du 6 au 13 juillet. L’enseignement dispensé aura trait aux fonctions d’Agent de police judiciaire adjoint, à la maîtrise du tir ainsi qu’au phénomène de tuerie de masse et au secourisme.

Les réservistes opérationnels de cette nouvelle promotion prêteront ensuite serment, à l’occasion d’une audience solennelle au tribunal de grande instance de Dieppe, devant les autorités judiciaires.

Une montée en puissance

Depuis la fin de l’année 2015, la gendarmerie nationale s’est engagée résolument dans la montée en puissance de la réserve opérationnelle, intégrée depuis peu au sein de la Garde nationale. Sur le plan national, l’objectif est une réserve opérationnelle à hauteur de 30 000 hommes et femmes à échéance de fin 2018, pour un emploi journalier de 2 200 hommes et femmes. Pour la région de gendarmerie de Normandie, cela représente un objectif de 763 réservistes opérationnels à atteindre fin 2018. Il est aujourd’hui à 780, en intégrant cette nouvelle promotion de réservistes opérationnels. En termes d’emploi journalier, la région a comptabilisé 25 896 jours/réserve pour l’année 2017, soit 71 réservistes employés par jour en moyenne sur l’ensemble de la région. 16 387 jours/réserve en Seine-Maritime, (45 réservistes employés par jour) et 9 509 jours/réserve dans l’Eure (26 réservistes employés par jour).

Source : http://www.paris-normandie.fr/region/mesnieres-en-bray–70-gendarmes-reservites-en-formation-au-chateau-EB12466750

Petites annonces